Bill Viola et les Peintres

 

Je ne sais si vous êtes comme moi, mais moi, dans les éblouissantes vidéos de Bill Viola, je vois des citations d’œuvres picturales plus ou moins connues: dans la Chambre de Catherine (2001), je reconnais les prédelles d’Andrea di Bartolo comme celles de Paolo Uccello (même conception de l’espace et même perspective) ; et dans le second panneau de ce polyptyque, j’identifie des emprunts à Francisco de Zurbarán : le panier à ouvrage ne provient-il pas de l’Extase de Marie enfant et le bouquet de lys de l’Annonciation de Grenoble ? 

Bill Viola- Andrea di bartolo catherine's-room 2

Catherine’s room

Dans Le Quintette de l’Étonnement (2000), je retrouve le jeu de mains du Couronnement d’épines de Jérôme Bosch et la composition de l’Adoration des mages de Mantegna ou de la Madone entourée de deux Saintes de Giovanni Bellini : même éclairage des visages et mêmes personnages à mi-corps se détachant sur une surface noire. 

 Bill Viola The Quittet of the astonished

The Quittet of the astonished

The Greeting, me parait, sans conteste, inspiré par la Visitation de Pontormo ;

the greeting 2

the Greeting

de même Emergence par la Piéta de Masolino ;

bill viola emergence

Emergence

quant au Sommeil de la Raison, il me semble prolonger les expériences de Goya sur le langage visuel de l’Inconscient. 

le sommeil de la raison

le sommeil de la raison

Enfin, le cycle Going forth by day me renvoie aux fresques peintes par Giotto à la basilique Saint François d’Assise : même mode de narration simultanée sur plusieurs murs et même décor mêlant espace intérieur et espace extérieur dans la quatrième séquence, intitulée The Voyage

bill viola going-forth-by-day_02_voyage

The Voyage

Si les vidéos de Bill Viola se présentent comme de somptueuses peintures en mouvement, ce n’est pas fortuit : une vue d’ensemble de son bureau révèle, en effet, des sources d’inspiration culturelle :

atelier

Atelier-bureau de Bill Violaatelier bill-viola

Atelier-bureau de Bill Viola

 

d’une part, de nombreux livres d’art et de l’autre des reproductions, épinglées aux murs, parmi lesquelles on reconnait le Couronnement d’épines, la Pietà ; trois chef-d’œuvres de Pontormo dont Véronique et le saint suaire et la Déposition ; le Christ et la Mater dolorosa de Dirk Bouts, l’une des Annonciations de l’Angelico (couvent San Marco, Florence), la Vierge au rocher et des dessins de Léonard, le portrait de Luca Pacioli par Jacopo de Barbari, la Jeune-fille à la perle de Vermeer, deux portraits de Saskia par Rembrandt, etc…

À l’évidence, le vidéaste s’inscrit dans une prestigieuse lignée : il emprunte aux Maîtres flamands et italiens formats, sujets, décors, dramaturgies, artifices narratifs et expressifs, mais il ne se contente pas de citer ni de solliciter la culture de ses observateurs. Son art n’a rien à voir avec un quiz : il entretient des « traces » et en laisse de nouvelles pour triompher de la mort et non pour écrire une Histoire de l’Art.

En effet, Bill Viola est un hyperconscient qui envisage la création artistique du point de vue de notre finitude ; et, à l’instar des Grecs anciens, il considère que la mort c’est l’oubli et le devoir des vivants la sacralisation de la Mémoire ; cette conception païenne s’explique, sans doute, parce qu’il a lui-même « bu l’eau du Léthé » à l’âge de six ans, en faisant l’expérience de la noyade! 

The dreamers

The dreamers

Ce fut « un traumatisme heureux », dit-il, sans peur, comme la vision d’un Paradis ; ce dernier unit à jamais dans son esprit l’Eau à la Mort (couple fondateur de sa mythologie personnelle) et il lui permit surtout de donner un sens à son travail : non content de sauver de l’oubli l’œuvre des maîtres influents, il s’est mis à créer un nouveau genre visuel, au fort pouvoir hypnotique : les tableaux animées.

Bill Viola semble donc avoir parfaitement retenu la leçon de René Char :« Le poète laisse des traces. »

VOUS POUVEZ VOIR LE FILM ICI :

http://www.dailymotion.com/video/x1up3sg

 

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les Stars |
Lecercledesarts |
Lizon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Circuitvietnam
| Le Tour de France de Fermes...
| jsdc